Mais si, la glace est (un peu) là !

Cascades La Colère du ciel (Écrins) et Y de droite (Queyras)

Y a pas à dire, cet hiver n’est pas des plus propices à l’escalade sur glace. Et, en cette fin février, on a beau chercher, difficile de trouver des glaçons bien formés. Mais quand on veut on peut, dit-on, et, les 25 et 26 février, Nico, Manu et moi avons tout de même réussi à promener nos carcasses avides de glace sur quelques-unes des dernières cascades en conditions des Hautes-Alpes. 

IMG_0076
La Colère du ciel se dévoile… (Photo par Manu.)

Bien sûr, la pénurie quasi généralisée nous interdit de nourrir des exigences démesurées… et nous devons nous contenter des rares structures encore grimpables. Notre premier choix se porte sur la Colère du ciel, cascade qui surplombe les Fréaux, non loin de la Grave, où la logique voudrait plutôt qu’on skie, comme nous le rappelle la présence de nombreux riders, avec skis fat à la main et sac ABS sur le dos. On pose la voiture au hameau, on s’équipe et on s’élance vers l’attaque, qu’on ne rejoindra qu’après trois bons quarts d’heure d’une marche pas toujours des plus agréables, malgré une trace plus que correcte. On glisse, on s’enfonce dans la neige, on monte. Arrivés au départ, on réalise qu’on est loin d’être les seuls à avoir eu l’idée d’essuyer aujourd’hui la Colère du ciel : au total, neuf autres personnes – du CAF de Tarbes – entendent aussi y planter piolets et crampons. La chance veut que la plupart sont déjà bien avancés, et nous n’avons qu’à attendre le départ d’une cordée de deux, dont l’un, vite fatigué, ponctuera toute l’escalade d’injures. Pas de quoi nous faire une bonne opinion des cafistes de Tarbes (mais non, je rigole).

IMG_0086
Ma pomme à l’attaque… (Photo par Nico.)

Malgré son nom qui en jette, la Colère du ciel présente moins de difficultés objectives que la goulotte Coste du Glas, grimpée en décembre dernier, ou que la cascade du Bourget, faite quelques semaines plus tôt. Pour ma part, tout l’enjeu est donc, ici, de la grimper en tête, avec Manu en second (pour sa deuxième cascade) et Nico en électron (très) libre. La glace est un peu en mode « gros sel », les piolets et les crampons s’ancrent facilement, mais les broches, une fois fixées, ne sont pas toujours dignes d’une folle confiance… La neige s’invite au rendez-vous, on avale les longueurs à un rythme correct, et je me laisse traverser par le flot de sensations et d’émotions chaotiques de la grimpe en tête, entre appréhension de départ, totale euphorie, stress et grand régal. Surprise également : les bras tiennent bon, sans soucis, idem pour les jambes, là où les cascades avaient jusque-là la fâcheuse habitude de me les saper en quelques heures. Soit je suis dans un jour de grâce, soit c’est le « métier » qui rentre, comme dirait l’autre. Ou un peu des deux, soyons raisonnables…

IMG_0398
Les cafistes de Tarbes en action. (Photo par Guillaume.)

Le lendemain, on part pour Ceillac, dans le Queyras, pour se frotter à la cascade dite Y. Celle-là, je l’ai déjà parcourue en janvier, par son bras gauche. Cette fois, donc, on ira à droite (oui, on voulait retranscrire dans la glace l’histoire du Parti socialiste) et je reprends la tête de la cordée – Nico, lui, continue de faire l’électron libre. Il fait grand beau, les 0 degrés ne sont pas si méchants et on enchaîne les longueurs à bon train. Par malheur, nous retrouvons sur ces belles parois glacées nos amis cafistes. Par chance, on nous épargne cette fois les vociférations contre ces cascades qui, après tout, n’ont jamais demandé qu’on leur grimpe dessus avec autant de violence.

IMG_0116
Manu en action. (Photo par Nico.)

Cette année, donc, la bonne glace est rare, et la saison glaçons 2015-2016 touche désormais certainement à sa fin. Mais, pour peu qu’on soit prêt à partager les espaces, on a finalement de quoi bien se régaler, le temps de quelques escapades qu’il ne faut certes pas trop chargées d’enjeux et vis-à-vis desquelles faire la fine bouche serait pour le moins inapproprié. Voire scandaleux !

Guillaume

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s